Hey tout le monde vous allez bien ! Honnêtement je ne sais pas comment j'ai eu l'idée de cet OS et j'ai essayé de développer à fond ! Et pour le titre j'avais pas d'idée et je pense que c'était le meilleur titre que j'avais en tête !! Sinon dans le reste la fin aurait été découverte dès le début c'est pas drôle !! Enfin breeeeeef je vous laisse lire !!

**********************

Le vent souffla dans ses cheveux. Elle était assise sur la branche d'un arbre. Elle regarda la mer. L'air marin lui faisait du bien. Cela fait trois mois qu'elle était enfermée dans un hôpital, elle avait enfin réussi à s'échapper. Enfin dans un hôpital, c'était plutôt une prison. On lui avait dit : « Ne t'inquiète pas tu vas être soignée et tu vas vite revenir parmi nous. » sauf que peu de personnes tiennent leurs promesses et ses parents en faisaient parti apparemment. « On viendra te voir. » répétaient-ils pendant qu'elle faisait sa valise. Ils n'étaient venus que deux fois. Elle avait eu un accident de la route alors qu'elle était en vélo avec une amie et cela c'était empiré. Elle prend sa valise posée sur une autre branche. Toutes ses affaires sont encore dedans. C'est cette valise qui la suis depuis trois mois. Pourtant à l'hôpital son médecin, lui disait que ce n'était pas la peine qu'elle prenne de médicament, qu'elle en n'avait plus besoin.

 

Elle demandait ses parents. On lui refusait.

Elle voulait prendre l'air. On lui disait qu'elle n'était pas assez en forme pour sortir.
Elle voulait aller sur internet pour parler avec ses amis. On lui disait qu'il n'y avait pas de connexion.

 

Mais depuis un mois elle se sentait mieux plus libre, moins stressée. Elle avait rencontré un ami, son seul ami. Ryan. Il avait dix-sept comme elle. Il était arrivé peu après elle. Il avait une maladie pulmonaire. Elle se demandait combien de temps resterait-elle encore libre. Elle n'était pas dupe, elle savait très bien qu'il la retrouverait mais si se prendre un savon était le prix pour quelques heures de liberté, elle allait le payer sans aucune hésitation. Elle ne connaissait pas cet endroit. Elle retira ses chaussures que sa mère lui avait offert à sa dernière visite et mit ses pieds dans l'eau. Elle était assez chaude pour un mois de mai. Le soleil commença à se coucher, pourtant personne n'était venu la chercher. Étonnamment elle n'avait ni faim ni soif, pourtant elle était partie il y a trois jours. Sa seule déception était de ne pas avoir revu Ryan. Il avait disparu du jour au lendemain sans aucune expliquation c'est dommage elle s'entendait tellement bien avec lui.

 

Elle avait été adopté à l'âge de quatre ans puis il y avait eu Maria, sa petite sœur, le seul enfant biologique de ses parents, elle croyait au début que ses parents allaient aimé plus Maria qu'elle. Mais ses parents avaient été tellement aimant envers elle, c'est pour ça qu'elle ne comprenait pas pourquoi, ils n'étaient pas venus plus souvent.

 

Elle ne se souvenait plus comment elle était arrivée à cette plage, mais malgré qu'elle ne savait pas où il se situait géographiquement, elle se souvenait d'une petite plage comme celle-ci où ses parents l'emmenaient chaque été. À cette plage, l'eau était plus foncée et le sable plus gros. Plein de souvenir d'enfance lui revenait. Cela commençait par son école primaire. Quand elle avait rencontré ses premières amies et quand elle avait connu la vérité sur ses origines. L'arrivée au collège où elle connu la déception de l'amitié, d'être rejetée en amour, de nouvelles amies, les coups durs que l'on surmonte ensemble, l'esprit d'équipe, les rires, les pleurs. Le lycée où elle dut travaillé d'avantage, moins de temps libre, ses amies toujours présentes depuis la sixième-cinquième. Tout ça elle ne l'oubliait pas. Il y a aussi la fois où elle est devenue marraine de sa cousine, à quinze ans. Les repas de famille, avec tonton Luc qui fait des blagues lourdes et des remarques gênantes sur les petits-amis de Clara, sa cousine de dix-neuf ans où le fait qu'elle n'en ait jamais encore eu. Les montages des photos dossiers de Louise, une autre cousine de quinze ans, qui vous font rire pendant des heures. Ses grands-parents qui vous regardent tous avec bienveillance, c'est sa famille un peu bizarre, mais elle l'adore.

 

Il faisait nuit, elle devait trouver un abri pourtant elle n'avait pas sommeil. Elle alla se cacher dans une petite grotte. Il commençait à pleuvoir. Elle s'enroula dans une couverture chaude et elle réussi à s'endormir. Son rêve fut plus que bizarre.

 

Elle était là, mais elle regardait la scène du dessus. Elle se voyait petite et tout ses souvenirs défilèrent devant ses yeux. Elle voyait ses parents biologiques puis l'orphelinat où elle était. Puis ses parents adoptifs, la prendre et la présenter à toute sa famille, la joie sur leurs visages. La grossesse de sa mère, pour ensuite mettre au monde Maria. Ensuite à l'école primaire, quand elle s'est renfermée sur elle-même en ayant connu ses origines. Puis l'arrivée à sa collège. La rencontre en sixième avec sa meilleure amie, en cinquième avec ses autres amies, sa première déception amoureuse en voyant le mec qu'elle aimait en aimait une autre. Au lycée sa tête qu'elle avait fait en voyant son emploi du temps pourri, la fierté de sa note au bac de français. Enfin elle revue ce jour où une voiture l'avait renversé, elle voyait l'ambulance puis son lit d'hôpital, ses parents et sa sœur inquiets. Quand elle avait dit que tout irait bien. Quand elle put partir de l'hôpital pendant deux mois. Quand elle revint au lycée. Mais quand elle dut repartir à l'hôpital car son état s'était finalement, son arrivée au dernier hôpital, sa fuite. Mais quelque chose retint son attention juste avant son arrivée au dernier hôpital. Elle était sur son lit, les yeux fermés, sa valise dans les mains prête à partir mais soudain un drap recouvrit son corps. Puis elle vit Ryan, entrer dans une sorte de tourbillon de lumière. 

 

Elle se réveilla tout d'un coup. Ouf ce n'était qu'un rêve. Elle n'aurait jamais dut allée à un autre hôpital, elle devait rentrer chez elle, pas aller dans un autre hôpital mais finalement on lui dit qu'elle devait faire des examens plus approfondie pour savoir exactement comment réagissait son corps . Elle se souvient comment elle était faible à ce moment. Quand elle était arrivée à l'hôpital on lui avait dit qu'elle n'avait plus besoin de médicaments ni d'examen. Elle se relève sort de sa grotte et va sur la plage. Elle se souvient de ce jour où en plaisantant elle avait dit « Quand je mourrais je veux être enterrée ici ! », exactement à l'endroit une pierre tombale est apparue. Elle la regarde.

 

Vanessa Killyan

 

1998-2015

 

Elle est abasourdie, c'est son nom sur la tombe. Elle n'y croit pas ce n'est pas possible. Elle se pince mais quelqu'un, Ryan, arrive derrière elle et murmure à son oreille.

 

« Rejoins-moi maintenant c'est fini, oui Vanessa, tu es morte... »

 

 

 

**************

J'espère qu'il vous as plut c'est vraiment écrit sur un coup de tête alors je ne sais pas ce que cela donne !!

byebye !